Vente immobilière à Lyon : les dépenses qu’il faut anticiper pour réussir le projet

Partager sur :

Quelques dépenses accompagnent une vente immobilière à Lyon. Anticipez-les, car elles favorisent la concrétisation de votre projet. Voici de quoi il s’agit.

Les frais de diagnostics obligatoires

Pour informer votre acheteur potentiel sur l’état du bien, vous devez lui fournir des diagnostics techniques qui s’y réfèrent. Pour cela, confiez leur réalisation à un diagnostiqueur certifié, car le professionnel engage sa responsabilité civile dans la fiabilité des résultats. Il doit toutefois percevoir des rémunérations dont le montant dépend du nombre d’examens qu’il doit effectuer. Il est également libre de définir ses propres tarifs. Aussi, est-il conseillé de s’informer à l’avance.

Les frais de rénovation du bien

Les travaux peuvent être minimes ou importants selon l’état du bien au moment de sa mise en vente. Si vous vendez une propriété pratiquement neuve, il est possible que les rénovations soient inexistantes. Mais pour le savoir et pour définir les travaux nécessaires, faites-vous conseiller par un professionnel qui connaît les exigences du marché actuel. Il vous préconisera les chantiers rentables et qui sont susceptibles de générer une plus-value. Vous éviterez ainsi les dépenses inutiles.

Les frais d’agence

Ils représentent la commission de l’agent immobilier que vous souhaitez mandater pour vendre le bien. Leur montant s’élève à environ 10 % du prix du bien. Leur paiement peut être assigné à l’acheteur. Vous pouvez aussi prendre une moitié à votre charge pour réduire les frais que l’autre partie devra assumer. Mais si vous vendez une résidence secondaire, réglez entièrement ces frais afin de faire baisser l’assiette de prix imposée de la taxe sur la plus-value immobilière.